En attendant les hirondelles

De Karim Moussaoui (2017)
Cinémas Drame 1h53

Réalisation : Karim Moussaoui
Principaux artistes : Mohamed Djouhri, Sonia Mekkiou, Mehdi Ramdani, Hania Amar
Genre : Drame
Nationalité : France
Durée : 1h53
Année de réalisation : 2017
Date de sortie : 8 novembre 2017

Présentation

En Algérie, Mourad, un promoteur immobilier, a laissé croupir dans son sang, pour s’éviter des ennuis, un jeune homme qui s’est fait agresser sous ses yeux. De son côté, Lila a renoncé au garçon, issu d’un milieu populaire, qu’elle aimait, pour épouser un ami de la famille. Un médecin pousse la porte des toilettes le jour de son mariage pour la refermer aussitôt, dégoûté par ce qu’il y trouve. Il finit par ouvrir les yeux, forcé par une femme resurgie de son passé. Dans les années 1990, il s’est retrouvé, comme elle, enlevé par des islamistes et a assisté à son viol. Un enfant muet et qui émet des cris stridents est né de ce crime.

En attendant les hirondelles est le premier long-métrage de Karim Moussaoui, qui a bâti son scénario lors de la résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes (où le film a été présenté dans la section Un Certain Regard) et des Ateliers d'Angers. Le réalisateur a souhaité dresser une série de portraits ancrés dans la société algérienne actuelle : « J’ai tenté d’examiner tous les possibles auxquels nous sommes confrontés, et comment nous pouvons être créateurs de nos multiples vies ».
 

Casting

Réalisation : Karim Moussaoui

Distribution : Mohamed Djouhri (Mourad), Sonia Mekkiou (Lila), Mehdi Ramdani (Djalil), Hania Amar (Aïcha), Hassan Kachach (Dahman), Nadia Kaci (la femme), Samir El Hakim (le frère), Aure Atika

Casting technique : Karim Moussaoui (Scénario), Maud Ameline (Scénario)

Derniers avis

Avis publié par matti jarvinen le 11 décembre 2017

Un peu décevant.
L'ensemble est intéressant, mais un peu mou.
Le film est long, le troisième épisode est le plus faible, le premier n'a pas beaucoup plus de force.
Beaux plans de paysages, bande-son intéressante, cantate de J.S. Bach, musique de danse algérienne.
Par contre les scènes de danse ne "décollent" pas.
Ma compagne qui voyait le film avec moi aux Cinés Carné de Saint-Michel- sur- Orge, salle A, où la projection est excellente, s'est beaucoup ennuyée.

C'est un premier film, on peut espérer que ce cinéaste progressera.

Avis publié par Christine le 11 décembre 2017

Film impressionniste où les personnages s'entremêlent dans leurs contradictions, leurs fragilités. Beaux décors naturels et acteurs très bien dirigés. Ce film nous laisse songeurs.

2 avis sur En attendant les hirondelles

Avis publié par matti jarvinen le 11 décembre 2017

Un peu décevant.
L'ensemble est intéressant, mais un peu mou.
Le film est long, le troisième épisode est le plus faible, le premier n'a pas beaucoup plus de force.
Beaux plans de paysages, bande-son intéressante, cantate de J.S. Bach, musique de danse algérienne.
Par contre les scènes de danse ne "décollent" pas.
Ma compagne qui voyait le film avec moi aux Cinés Carné de Saint-Michel- sur- Orge, salle A, où la projection est excellente, s'est beaucoup ennuyée.

C'est un premier film, on peut espérer que ce cinéaste progressera.

Avis publié par Christine le 11 décembre 2017

Film impressionniste où les personnages s'entremêlent dans leurs contradictions, leurs fragilités. Beaux décors naturels et acteurs très bien dirigés. Ce film nous laisse songeurs.

Donner mon avis sur En attendant les hirondelles

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux