L'Officiel des spectacles bientôt de retour dans vos kiosques • • •
Le Cas Richard Jewell, affiche

Le Cas Richard Jewell

(8 votes et 8 avis)
Ajouter à mes favoris
Drame 2h10

Titre original : Richard Jewell
Nationalité : Etats-Unis
Genre : Drame
Réalisateur : Clint Eastwood
Techniciens : Billy Ray (Scénariste) , Arturo Sandoval (Compositeur) , Kevin Ishioka (Chef décorateur) , Yves Bélanger (Directeur artistique) , Marie Brenner (Scenario original) , Kent Alexander (Scenario original) , Kevin Salwen (Scenario original)
Durée : 2h10
Date de sortie : 19/02/2020
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2020
Date de mise en salle : 19/02/2020

Galerie

Description

Lors des Jeux olympiques d’été à Atlanta en 1996, Richard Jewell, un agent de sécurité sans histoire, découvre une bombe au Centennial Park, où ont lieu des activités culturelles en soirée. La bombe explose. Deux personnes meurent, des dizaines d’autres sont blessées. Jewell, dont la vigilance a permis de sauver de nombreuses vies, est célébré dans les médias. L’enquêteur Tom Shaw du FBI est convaincu que Jewell a fabriqué et déposé la bombe. La journaliste Kathy Scruggs, de l’Atlanta Journal Constitution, commence à remettre en cause la version officielle. Dès lors, la vie de Richard Jewell, soutenu par sa mère et son avocat Watson Bryan, va virer au cauchemar.

À l’origine, le projet devait être porté par Paul Greengrass à la réalisation avec Leonardo DiCaprio et Jonah Hill au casting. C’est finalement Clint Eastwood, touché par cette histoire et friand des héros ordinaires, qui en a pris les commandes : « je voulais faire ce film, pour réhabiliter l’honneur de Richard ». Paul Walter Hauser, interprète de Richard Jewell, a notamment été aperçu dans Moi, Tonya et BlacKkKlansman.

Séances

Paris 1
UGC Ciné Cité Les Halles
Forum des Halles, accès Porte du Jour, Place de la Rotonde
Paris 1er
VO
11:50 17:05
Paris 6
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
2 2 - rue Saint-andré des Arts - VO
20:55
Paris 12
UGC Ciné Cité Bercy
2 cour Saint-Émilion
Paris 12e
VO
17:00 20:00
Paris 14
Gaumont Parnasse
3 rue d'Odessa
Paris 14e
VO
17:40
Paris 15
Pathé Beaugrenelle
7 rue Linois
Paris 15e
19:35
Banlieue 77
Studio 31
31 Place d'Ariane Centre urbain Chessy Val d'Europe
77700 Chessy
VF
21:30
CGR Torcy Marne-la-Vallée
Centre Bay 1 loisirs
77200 Torcy
VO
16:00
VF
21:45
Banlieue 78
CGR Mantes-la-Jolie
Place Henri-Dunant
78200 Mantes-la-Jolie
21:35
Banlieue 92
CGR Nanterre Cœur Université
200 allée de Corse
92000 Nanterre
21:45
Banlieue 93
Espace des arts
144 avenue Jean-Jaurès
93320 Les Pavillons-sous-Bois
VO
18:00
Paris 1
UGC Ciné Cité Les Halles
Forum des Halles, accès Porte du Jour, Place de la Rotonde
Paris 1er
VO
11:25
Paris 14
Gaumont Parnasse
3 rue d'Odessa
Paris 14e
VO
17:40
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
VO
21:00
Banlieue 77
CGR Torcy Marne-la-Vallée
Centre Bay 1 loisirs
77200 Torcy
VO
21:45
VF
16:00
Banlieue 92
Rutebeuf
16 allée Gambetta
92110 Clichy
VO
14:15
Banlieue 93
L'Étoile
1 allée du Progrès
93120 La Courneuve
VF
17:00
Espace des arts
144 avenue Jean-Jaurès
93320 Les Pavillons-sous-Bois
VF
20:30
Banlieue 95
Utopia-Stella
1 place de la Mairie
95310 Saint-Ouen-l'Aumône
VO
18:10

8 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Sophie le 13 mars 2020

J’ai adoré le passage avec la Macarena ! :)

Publié par Remy le 8 mars 2020

Encore un film revendicatif de Clint Eastwood sur les dérives du pouvoir américain : ici du FBI bien entendu, mais aussi celui du pouvoir de la presse qui comme souvent tombe dans la panneau grossier que lui tend précisement le FBI.
Rien de vraiment très surprenant.
Les acteurs sont bons, mais petit problème : je me suis ennuyé du début à la fin...

Publié par Salles-cinema.com le 3 mars 2020

Sous ses allures de série B au trait un peu forcé, le film réalisé par Clint Eastwood est remarquable grâce à son acteur principal qui interprète un anti-héros ambiguë d'une Amérique où les medias, 25 ans avant les réseaux sociaux, règnent en maîtres.

Publié par Jack Sparrow le 26 février 2020

Film super-intéressant, puisque comme rappelé, c’est une histoire vraie qui montre que dans certains pays, c’est la Presse qui donne la musique, qu’elle a une puissance et une force de frappe inouïe, en dehors de toute vérité.

Ce qui fascine, c’est le paradoxe, ou les peuples méprisent la Presse et les journalistes pour aussitôt croire, au sens de la croyance comme dans un dieu, ce que peut bien dire la Presse.

Ce qui inquiète, c’est la police, ici fédérale FBI, qui n’a plus aucune logique, mais qui suit le mouvement de foule.

Ne faisons point d’ethnocentrisme, il est vrai que l’histoire se passe dans un système de Common Law et non le système d’Europe continentale : Germanique, où celui qui accuse à la charge de la preuve.
Pour le faire vite, en Common Law l’opinion est un fait, ainsi celui qui est accusé doit prouver qu’il est innocent.

Publié par Hector le 24 février 2020

Un fait divers qui pousse à la réflexion sur le rôle des médias parfois destructeur et sa recherche effrénée de la "bonne histoire" quitte à tout balayer sur son passage. Malheureusement, le sujet est traité sans nuance de manière simpliste et totalement binaire : il y a d'un côté les gentils, de l'autre les méchants au point d'en être vraiment caricatural.

Publié par crespy le 23 février 2020

Très, très bon film, sauf quand on pense qu'il s'agit d'une histoire vraie... Les médias ! Ils peuvent presque tout.. Et si cela se passe aujourd'hui, c'est encore pire.. les réseaux sociaux, une plaie.

Publié par Aminata le 23 février 2020

Ces histoires vraies sont toujours stupéfiantes et horrifiantes.

Ce sont les médias, la recherche de la gloire, la starisation qui violente les droits les plus élémentaires des personnes sur lesquelles l’on enquête : la présomption d’innocence.

Combien d’abrutis parlent à tort et à travers : présumé coupable !
L’on ne présume pas de la culpabilité, puisqu’il s’agit d’une sentence qui se prononce au terme d’un procès juste et équitable quand nous sommes civilisés.

Là, j’étais terrifiée, je me disais : « mais si c’était moi qui me retrouvais dans cette situation, que ferais-je ? »

Cette recherche du scoop, du buzz, de la polémique : « parlez en bien ou en mal, mais parlez de moi », attirer l’Audimat, les publicitaires et poum l’on balance un innocent aux chiens comme aurait dit François Mitterrand.

Hey, un type complétement innocent, nous le savons dès le départ, mais la Presse décide autrement, le phénomène de meute, le plaisir pervers libidinal à haire qu’ont les foules et patatra le FBI donne à la meute ce qu’elle veut : « du sang et des jeux ! »

Publié par Mourad le 23 février 2020

Histoire vraie fascinante sur une personne hors norme, doux dingue, ailleurs, un brun beauf, qui ne veut jamais haire, ni se mettre en colère.

Il cherche toujours à comprendre le positionnement de l’autre et à l’expliquer, du coup le FBI va tout faire pour lui coller sur le dos deux meurtres et un attentat terroriste.

Nous le pensons naïf et bête, alors qu’il ne l’est pas !

Fascinant, car c’est également sur l’emballement médiatique, l’infox, la fausse nouvelle, l’infodivertissement (infotainment) et ce phénomène de meute surreprésenté dans le monde anglo-saxon.

La presse décide qu’il est coupable, l’opinion qui se fabrique par les médias veut donc sa peau, le FBI suit : « vous voulez que ce soit lui, alors ce sera lui ! Passez votre commande bonnes gens !»

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !