Le Procès Goldman

De Cédric Kahn (2023)
Cinémas Thriller 1h55

Réalisation : Cédric Kahn
Principaux artistes : Arieh Worthalter, Arthur Harari, Stephan Guérin-Tillié, Nicolas Briançon
Genre : Thriller
Nationalité : France
Langue de tournage : Français
Durée : 1h55
Année de production : 2023
Date de sortie (ou ressortie) : 27 septembre 2023
Distributeur : Ad Vitam

Présentation

En novembre 1975, débute le deuxième procès de Pierre Goldman, militant d’extrême gauche, condamné en première instance à la réclusion criminelle à perpétuité pour quatre braquages à main armée, dont un ayant entraîné la mort de deux pharmaciennes. Il clame son innocence dans cette dernière affaire et devient en quelques semaines l’icône de la gauche intellectuelle. Georges Kiejman, jeune avocat, assure sa défense. Mais très vite, leurs rapports se tendent. Goldman, insaisissable et provocateur, risque la peine capitale et rend l’issue du procès incertaine.

Lorsqu'il découvre les Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France de Pierre Goldman, Cédric Kahn est marqué par le style de l'auteur. Quand il décide d'en faire un film, le cinéaste écarte la piste d'un biopic et choisit de se concentrer sur le procès. « Il me semble que la grande œuvre de Goldman, c’est son acquittement, dont le livre est le catalyseur. La gauche de l’époque s’est emballée pour cet ouvrage, a organisé des comités de soutien, ce qui a créé un contexte très particulier au second procès », précise Cédric Kahn.

Le Procès Goldman : la distribution

Réalisation : Cédric Kahn

Casting : Arieh Worthalter (Pierre Goldman), Arthur Harari (Maître Georges Kiejman), Stephan Guérin-Tillié (Le président du tribunal), Nicolas Briançon (Maître Henri-René Garaud), Aurélien Chaussade (L'avocat général), Christian Mazzuchini (Maître Émile Bartoli), Jeremy Lewin (Maître Francis Chouraqui), Jerzy Radziwilowicz (Alter Goldman), Chloé Lecerf (Christiane), Laetitia Masson (La psychiatre), Didier Borga (Commissaire Jobard), Arthur Verret (M. Aubert, le jeune veuf), Priscilla Lopes (Mme Carrel), Paul Jeanson (Agent Quinet), Prescilla Martin (Mme Lecoq), Xavier Aubert (Dr Pluvinage), François Favrat (Commaissaire Leclerc), Romain Parent (Inspecteur Goussard), Lucas Olmedo (Oswaldo Baretto), Maxime Tshibangu (Joël Lautric)

Distribution technique : Nathalie Hertzberg (scénario), Patrick Ghiringhelli (direction artistique), Cédric Kahn (scénario)

Avant Le Procès Goldman, Cédric Kahn a réalisé Making of en 2022, Fête de famille en 2019, La Prière en 2018 et Vie sauvage en 2013.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Arieh Worthalter dans Rien à perdre (2023) et Bowling Saturne (2022) ; Arthur Harari dans Sibyl (2019) et La Bataille de Solférino (2013) et Stephan Guérin-Tillié dans Switch (2010) et Le Fils de l'épicier (2007).

Derniers avis sur le film : Le Procès Goldman

Avis publié par MADDALUNO le 1er novembre 2023

Le film montre le déroulé du procès en appel de Pierre Goldman au tribunal d'Amiens. Très bon film qui nous prend aux tripes malgré que tout le film se déroule au tribunal avec des répliques de chaque côté incisives. Le comédien qui joue Pierre Goldman est épatant (Arieh Worthalter) ainsi que Georges Kiejman (Arthur Harari). Ils ont même trouvé les sosies de Simone Signoret et son demi-frère Jean-Jacques très ressemblant. A voir pour l'incarnation des comédiens dans leur rôle respectifs. Bravo ! Vu au Nouvel Odéon très bon cinéma.

Avis publié par adam le 4 octobre 2023

Film très inégal, souvent caricatural avec des longueurs qui gâchent l'idée de départ. Les acteurs surjouent et la réalisation manque de relief.

Avis publié par Paulin le 2 octobre 2023

On découvre à travers cette véritable histoire, un film sur un procès tumultueux avec un accusé dithyranbique. A la fin du film le détenu est libéré car le jury le considéra non coupable des homicides des deux pharmaciennes. Non inclus dans le film - trois ans après sa libération il est assassiné lâchement, soit par la police ou bien des partisants de l´extrême droite. Cet homicide n'est toujours pas élucidé...

Avis publié par Isabelle le 2 octobre 2023

Procès en huit clos dans les années 70 d'un militant juif d'extrême gauche, actif dans la révolution cubaine, demi-frère du chanteur Jean Jacques Goldman et fils d'un ancien résistant, accusé de quatre braquages à main armée dont un, avec homicide de deux pharmaciennes... Effets de manche, déroulé des témoignages tout y est, cela pendant près de deux heures... on est surpris de voir que ce procès ait déclenché un telle passion parmi les auditeurs, certains réclamant la peine capitale, d'autre la clémence avec autant de véhémence !!! A voir surtout pour les passionnés de salles d'audience ...

Avis publié par Alfredo le 2 octobre 2023

Une catastrophe à tous les étages (non-mise en scène, acteurs en roue libre), sans parler de la manipulation des personnages et des faits historiques (en fait, 2 procès ont été allègrement mélangés). Il y avait un sujet : la fascination de l'extrême-gauche bourgeoise pour ce Goldman qui avait pourtant abandonné la faucille et le marteau pour la délinquance armée. Mais bien sûr ce sujet est évacué (il faut bien continuer à draguer le public nostalgique de ses années militantes) et on se retrouve avec un procès où la question n'est plus de savoir si oui et non Goldman a tué, mais si les Français qui l'accusent sont racistes et antisémites... À l'ère des vociférations victimaires, la conclusion est facile à deviner.

Articles en relation

La 29e édition des prix Lumières a eu lieu le 22 janvier 2024 au Forum des Images. Sacré dans les catégories Meilleur film, Meilleur scénario et Meilleure actrice, Anatomie d’une chute de Justine Triet domine le palmarès.

Mis à jour le 26 février 2024 [Cinémas]

Découvrez le palmarès complet de la 49e cérémonie des César, organisée le 23 février 2024 à L'Olympia, ainsi que tous les films et artistes nommés.

Publié le 25 septembre 2023 [Cinémas]

Après, notamment, Saint Omer et Anatomie d’une chute, Le Procès Goldman vient confirmer la stimulation qu’exerce la mise en scène de la justice sur le cinéma français.

Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
10:10

10 avis sur Le Procès Goldman

Avis publié par MADDALUNO le 1er novembre 2023

Le film montre le déroulé du procès en appel de Pierre Goldman au tribunal d'Amiens. Très bon film qui nous prend aux tripes malgré que tout le film se déroule au tribunal avec des répliques de chaque côté incisives. Le comédien qui joue Pierre Goldman est épatant (Arieh Worthalter) ainsi que Georges Kiejman (Arthur Harari). Ils ont même trouvé les sosies de Simone Signoret et son demi-frère Jean-Jacques très ressemblant. A voir pour l'incarnation des comédiens dans leur rôle respectifs. Bravo ! Vu au Nouvel Odéon très bon cinéma.

Avis publié par adam le 4 octobre 2023

Film très inégal, souvent caricatural avec des longueurs qui gâchent l'idée de départ. Les acteurs surjouent et la réalisation manque de relief.

Avis publié par Paulin le 2 octobre 2023

On découvre à travers cette véritable histoire, un film sur un procès tumultueux avec un accusé dithyranbique. A la fin du film le détenu est libéré car le jury le considéra non coupable des homicides des deux pharmaciennes. Non inclus dans le film - trois ans après sa libération il est assassiné lâchement, soit par la police ou bien des partisants de l´extrême droite. Cet homicide n'est toujours pas élucidé...

Avis publié par Isabelle le 2 octobre 2023

Procès en huit clos dans les années 70 d'un militant juif d'extrême gauche, actif dans la révolution cubaine, demi-frère du chanteur Jean Jacques Goldman et fils d'un ancien résistant, accusé de quatre braquages à main armée dont un, avec homicide de deux pharmaciennes... Effets de manche, déroulé des témoignages tout y est, cela pendant près de deux heures... on est surpris de voir que ce procès ait déclenché un telle passion parmi les auditeurs, certains réclamant la peine capitale, d'autre la clémence avec autant de véhémence !!! A voir surtout pour les passionnés de salles d'audience ...

Avis publié par Alfredo le 2 octobre 2023

Une catastrophe à tous les étages (non-mise en scène, acteurs en roue libre), sans parler de la manipulation des personnages et des faits historiques (en fait, 2 procès ont été allègrement mélangés). Il y avait un sujet : la fascination de l'extrême-gauche bourgeoise pour ce Goldman qui avait pourtant abandonné la faucille et le marteau pour la délinquance armée. Mais bien sûr ce sujet est évacué (il faut bien continuer à draguer le public nostalgique de ses années militantes) et on se retrouve avec un procès où la question n'est plus de savoir si oui et non Goldman a tué, mais si les Français qui l'accusent sont racistes et antisémites... À l'ère des vociférations victimaires, la conclusion est facile à deviner.

Avis publié par Jérôme le 1er octobre 2023

Je te donne tout, sauf du cinéma.
Intéressant. Jeux d'acteur allant jusqu'à la caricature (sauf le juge et l'avocat général parfaits et sensibles). Y aller pour la réalité historique de cette France des années 70.

Avis publié par jean-luc le 28 septembre 2023

Excellent film qui permet d'y voir plus clair sur cette affaire et la famille Goldman. On a le coeur serré à l'évocation des tourments multiples de cette famille juive polonaise qui finissent par aboutir à ce procès en assises impitoyable à l'égard du fils ainé. Le déroulement du procès est captivant jusqu'aux plaidoiries finales qui constituent le point d'orgue du film.

Avis publié par Salles-cinema.com le 27 septembre 2023

Un grand film de cinéma, uniquement tourné dans un tribunal, qui suit le procès après le renvoi à la cour de Cassation de l'affaire Pierre Goldman. Mise en scène étudiée, acteurs stupéfiants - dont Arieh Worthalter - et récit à rebondissements font de ce film de procès une passionnante et haletante proposition de cinéma.

Avis publié par Jacques le 27 septembre 2023

Pas d'interprétation. Textes récités, surtout pendant la première moitié. Quant aux mouvements de caméras, il n'y en a pas.

Avis publié par Remy le 22 septembre 2023

La toute première scène du film qui se passe en 1975 dans le cabinet du très jeune Maître Kiejman est vraiment un petit bijou de cinéma. Ne manquez donc surtout pas ces 15 premières minutes vraiment excellentes.
Après ça se gâte : pendant près de deux heures qui en paraissent quatre, le réalisateur choisit de se concentrer sur le procès et exclusivement le procès, c’est-à-dire la cour d’assises où le Président accompagné des jurés et des avocats va essayer de déterminer si Pierre Goldman (demi-frère du chanteur Jean-Jacques Goldman) est coupable ou pas des deux meurtres qui lui sont reprochés.
Aucune reconstitution, aucun extérieur, aucune vue de l’esprit ou imagination des protagonistes n’est présentée à l’écran. Les faits et rien rien que les faits sont exposés oralement dans un prétoire sinistre, uniquement des débats parfois très houleux avec une prestation extrêmement forte de l’acteur principal interprétant Pierre Goldman, mais aussi un jeu remarquable du Juge et des avocats, c’est vrai.
Est-ce que c’est parce que c’est une histoire vraie que le réalisateur a pris cette option de ne se focaliser que sur cette salle d’assises je n’en sais rien, toujours est-il que le résultat est parfois oppressant presque gênant.
C’est trop long, on n’est pas loin de s’ennuyer, on finit par suffoquer. Peut-être que certains y verront de l’épure de cinéma car les acteurs (qui sont presque tous des inconnus) sont en effet convaincants, mais pour moi, il manque le je-ne-sais-quoi qui fait la magie du grand cinéma.

Donner mon avis sur Le Procès Goldman

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.