Rio Grande, Affiche version restaurée

Rio Grande

Western 1h45 Retransmission

Nationalité : Etats-Unis
Genre : Western
Réalisateur : John Ford
Techniciens : James Kevin McGuinness (Scénariste) , Victor Young (Compositeur) , Bert Glennon (Directeur artistique) , James Warner Bellah (Scenario original)
Durée : 1h45
Date de sortie : 28/02/2018
Année de réalisation : 1950
Année de sortie : 1951
Date de mise en salle : 17/08/1951

Galerie

Description

Sur ordre du général Sheridan et contre sa volonté, Kirby Yorke a brûlé la plantation de son épouse Kathleen, d'origine sudiste. Elle ne lui a jamais pardonné ce geste et, depuis 15 ans, Kirby et sa femme vivent séparés. Le colonel Yorke commande maintenant un fort à la frontière mexicaine, sans cesse en butte aux incursions des Apaches retranchés au Mexique, où la cavalerie américaine ne peut pas les poursuivre. Dans un détachement de nouvelles recrues, il a la surprise de reconnaître son fils Jeff, bientôt suivi par sa mère. Celle-ci s'oppose à l'enrôlement de son garçon, qu'elle est venue empêcher de combattre. Mais le père et le fils sont obstinés.

Rio Grande met, comme beaucoup des films de John Ford, l’acteur John Wayne en tête d’affiche. Le film constitue par ailleurs le dernier volet de la trilogie du cinéaste consacrée à la cavalerie américaine, après Le Massacre de Fort Apache (1948) et La Charge héroïque (1949).
 

2 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Philippe le 1er mars 2018

A voir ou revoir pour J WAYNE bien sûr et parce qu il y a tout du western à la sauce hollywoodienne et... puis pour la charge de la cavalerie.

Publié par matti jarvinen le 28 novembre 2017

Vu hier à la Cinémathèque Française.
Dès les premières images, et cette impression va tenir pratiquement durant toute la projection d'un DCP d'excellente qualité, on est en admiration devant le constant bonheur d'expression de John Ford dans ce film qui comporte, entre autres beautés, l'un des plus beaux gros plans de John Wayne, un peu défait par l'émotion, dans une lumière nocturne.
Bref, le cinéma dans toute sa force, qu'on pourra peut-être maintenir, en Amérique ou ailleurs au prix d'une exigence de tous les instants.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !