[critique] Nous, les Leroy : Un road trip familial nostalgique

© François Dourlen © 2024 Nolita Cinema

Premier film en tant que réalisateur de Florent Bernard, transfuge du studio Golden Moustache, Nous, les Leroy est un road trip familial avec José Garcia et Charlotte Gainsbourg. Cette comédie originale, récompensée du Grand prix au Festival de l’Alpe d’Huez, réussit le fin dosage entre humour et mélancolie.

Sandrine Leroy révèle à son époux, Christophe, son désir de divorcer. Souhaitant sauver son couple, ce dernier organise un week-end de la dernière chance. Il emmène alors sa femme et ses deux adolescents sur les lieux emblématiques de leur histoire familiale. Mais le périple va être semé d’embûches…

Un mélange des genres d’une efficacité implacable

S’il réalise ici son premier long métrage, Florent Bernard n’en est pas à ses premiers essais en comédie. Le Creusotin de 32 ans a déjà à son actif la création et la mise en scène d’une vingtaine de sketches sur Internet avant de se lancer dans la coécriture de la série La Flamme, aux côtés de Jonathan Cohen, et du film Jack Mimoun et les secrets de Val Verde. Le scénariste sait également faire peur en écrivant avec Sébastien Vaniček le thriller horrifique français Vermines, qui a exacerbé l’arachnophobie des spectateurs l’hiver dernier.

Se basant sur la jeunesse de son réalisateur marquée par la séparation de ses parents, Nous, les Leroy se nourrit de cette anecdote autobiographique et mélange les genres, réussissant ainsi à faire passer très habilement du rire aux larmes. Le divorce est traité avec originalité, non sous l’angle destructeur d’un couple qui se déchire, mais du point de vue des enfants qui tentent plutôt de relativiser cette situation compliquée. Les deux adolescents du film sont contraints malgré eux d’endosser le rôle d’adulte alors que leurs parents régressent.

La douce nostalgie émanant de ce long métrage est en partie due aux personnalités attachantes des protagonistes, notamment la mère de famille, en plein burn-out amoureux, qui se rend compte après 20 ans de mariage qu’elle n’a pas réalisé ses rêves. Charlotte Gainsbourg offre une performance remarquable, insufflant une dose surprenante de comédie à ce personnage meurtri. José Garcia, connu majoritairement pour ses rôles de fanfarons, sort de sa zone de confort et surprend en adoptant un ton romantique qui lui réussit. Entre road trip familial à la Little Miss Sunshine et comédie romantique affiliée à Quand Harry rencontre Sally, Nous, les Leroy est à la fois inspiré et surprenant.

Nous, les Leroy, sortie le 10 avril 2024 : toutes les séances à Paris et en Île-de-France

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Publié le 20 mai 2024 [Cinémas]

La jeunesse de Furiosa, personnage introduit dans Mad Max : Fury Road en 2015, dans un prequel qui promet d'en reconduire le brio – avec la mise en scène pour souci principal, et à rebours des blockbusters super-héroïques qui trustent les écrans.

Publié le 13 mai 2024 [Cinémas]

David Lambert signe un film touchant et drôle, qui renouvelle au passage la représentation des « seniors » au cinéma.

Une jeune publicitaire et ses collègues se retrouvent prisonniers d'une boucle temporelle. Sous ses airs de petit film, Comme un lundi crée la surprise : Ryo Takebayashi tire profit de sa structure narrative pour épingler habilement la vie de bureau et ses répercussions aliénantes.

Adaptation libre de la série L'Homme qui tombe à pic, The Fall Guy réussit brillamment à dépasser son statut de blockbuster. Derrière les explosions et le sensationnel, le long-métrage, adoubé par Steven Spielberg, est surtout un hommage aux cascadeurs professionnels avec une touche agréable de comédie romantique.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.