[critique] The Fall Guy : Un bel hommage au métier de cascadeur

© Universal Pictures

Adaptation libre de la série L'Homme qui tombe à pic, The Fall Guy réussit brillamment à dépasser son statut de blockbuster. Derrière les explosions et le sensationnel, le long-métrage, adoubé par Steven Spielberg, est surtout un hommage aux cascadeurs professionnels avec une touche agréable de comédie romantique.

Colt Seavers est le cascadeur attitré du célèbre acteur Tom Ryder. Alors que la doublure doit effectuer une chute de plusieurs étages sur un tournage, les câbles de sécurité lâchent, l’obligeant à une convalescence forcée. Dix-huit mois plus tard, Colt est appelé pour reprendre du service sur le premier film de Jody Moreno, son ancienne petite amie.

Un film d’action mêlé à une comédie romantique

L’adaptation au cinéma de la série télévisée des années 1980 L'Homme qui tombe à pic fait figure d’arlésienne depuis ces dernières décennies. D’abord annoncé au début des années 2000 avec George Clooney et Jason Statham, le projet est ensuite passé entre les mains du réalisateur McG et de Dwayne Johnson. C’est finalement sous la direction de David Leitch que le film se lance. Il faut dire que le cinéaste a une expertise particulière dans le domaine, ayant commencé sa carrière en tant que cascadeur, doublant notamment Brad Pitt. Dès 2014, David Leitch passe ensuite derrière la caméra, affirmant un savoir-faire pour des films d’action survitaminés (Atomic Blonde, Fast & Furious : Hobbs & Shaw).

Pour The Fall Guy, le réalisateur de Bullet Train propose une célébration divertissante en l’honneur de ce métier de l’ombre. Entre courses-poursuites, scènes de combats ou affrontements dans un hélicoptère en plein vol, les effets spectaculaires de cette superproduction hollywoodienne s’enchaînent à un rythme effréné, décrochant même un record du monde sur le nombre de tonneaux (8,5 tours pour une même cascade). Face à ces péripéties délirantes, Ryan Gosling s’en sort toujours le pouce en haut, signe utilisé dans le métier pour indiquer que la cascade s’est déroulée sans blessure. L’acteur, dont le potentiel comique a déjà été révélé dans Barbie, se transforme ici en un G.I. Joe charmeur qui donne de sa personne.

Plus qu’un impressionnant film d’action, le long métrage intègre également les codes de la comédie romantique et profite de la merveilleuse alchimie entre Emily Blunt et Ryan Gosling. David Leitch trouve ainsi un parfait équilibre entre action et romantisme pour faire de The Fall Guy un film jubilatoire.

The Fall Guy, sortie le 1er mai 2024 : toutes les séances à Paris et en Île-de-France

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

C'est vers les années 1960 et une certaine imagerie purement américaine que se penche le réalisateur de 45 ans, offrant à Austin Butler et Tom Hardy deux grands rôles.

Même durant les Jeux Olympiques, le cinéma ne s'arrête jamais dans la capitale ! Dolcevita-sur-Seine, Cinéma Paradiso, Ciné-voisins... : découvrez les séances organisées en plein air à Paris et ses alentours durant l'été 2024.

Après Aurore et Annie Colère, Blandine Lenoir, réalisatrice habituée des portraits de femmes, propose un quatrième long métrage adapté du roman graphique de Camille Jourdy, Juliette, les fantômes reviennent au printemps.

Bruno Podalydès signe une nouvelle comédie tendre et savoureuse, entouré de ses comédiens fétiches auxquels se joignent deux nouvelles et brillantes recrues, Daniel Auteuil et Dimitri Doré.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.