L'Officiel des spectacles bientôt de retour dans vos kiosques • • •

Les Crapauds fous

Théâtre de la Renaissance
20 boulevard Saint-Martin - 75010 Paris 10e
Métro : Strasbourg - Saint-Denis (4/8/9)

Théâtre contemporain Pièces de théâtre

Cet événement n'est plus programmé dans ce lieu. Vous pouvez par contre le retrouver ici : Les Crapauds fous - Le Splendid .

Genre : Théâtre contemporain
Sous-rubrique : Pièces de théâtre
Date de début : 19 octobre 2019
Date de fin : 12 janvier 2020
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Galerie

Description

L'histoire vraie et extraordinaire de deux médecins polonais qui, durant la Seconde Guerre mondiale, sauvèrent des milliers de vies en jouant la comédie. La pièce oscille entre deux époques et deux pays : 1990, New York, une étudiante en psychologie rend visite à Stanislaw, médecin à la retraite, pour en savoir plus sur son grand-père, Eugène ; 1940, Pologne, deux jeunes médecins, Eugène et Stanislaw, mettent au point un ingénieux stratagème pour berner les nazis.

Si le sujet traité est grave, le ton de la pièce, lui, reste léger. La mise en scène appuie cette ambivalence entre la gravité du fond et la légèreté de la forme. On passe tout le long de la pièce d'un lieu à un autre et d'une époque à une autre (1940, 1944, 1990…). Les décors, conçus par Hélie Chomiac, accompagnent ces changements. Montés sur roulettes, ils se déplacent et se transforment.

Zoom

Après avoir bondi sur la scène du Splendid et du Théâtre des Béliers Parisiens, Les Crapauds fous occupent en cette fin d’année la scène du Théâtre de la Renaissance. Un très bel écrin en plein cœur de Paris pour la pièce de Mélody Mourey, inspirée d’une histoire vraie.

New York, 1990. Anastasie, étudiante en psychologie, arrive de Paris pour rencontrer Stanislaw Matulewicz. Ce praticien est le mieux placé pour lui parler d’Eugène Lazowski, son grand-père, sur lequel elle fait des recherches. En effet, lorsqu’ils étaient jeunes médecins en Pologne en 1940, Eugène et Stanislaw ont mis au point une des plus grandes arnaques du siècle pour la bonne cause.

Rozwadów, 1940. Pour éviter de partir à nouveau en camp de travail pour creuser un tunnel, Misha, un villageois, demande à Eugène, son médecin, de lui couper un membre… Stan, un ami arrivé depuis peu de Varsovie où ils ont étudié ensemble, a alors une idée géniale : inoculer le vaccin du typhus à Misha, ce qui le rend positif au test et permet de faire croire qu’il est malade. Et ça marche ! Eugène décide alors de vacciner à grande échelle et sauve les habitants de Rozwadów menacés de déportation. Tout le village est mis en quarantaine à cause du typhus alors qu’en réalité, personne n’est malade. Les nazis ont été bernés par ces deux insoumis courageux.

Une mise en scène astucieuse

Comédienne et journaliste, Mélody Mourey assiste en 2013 à la pièce d’Alexis Michalik, Le Porteur d’Histoire. Subjuguée par cette création, elle décide à son tour d’écrire pour le théâtre. Après un premier essai plutôt réussi avec un texte d’anticipation, Terminus, elle s’attelle à l’écriture des Crapauds fous après avoir découvert l’histoire extraordinaire et méconnue de deux héros polonais.

Dans son texte touchant, drôle parfois, l’auteure dose bien l’humour et l’émotion tout en faisant un formidable travail de mémoire. Du côté de la mise en scène, qu’elle signe aussi, elle a imaginé d’astucieux décors sur roulettes. Ils tournent et permettent de passer de l’extérieur à l’intérieur, de changer d’époque – de New York en 1990 à la Pologne en 1940 – à grande vitesse.

Neuf comédiens interprétant vingt personnages

Cette mise en scène virevoltante est possible grâce à neuf comédiens qui interprètent une vingtaine de rôles avec dextérité. Dans la peau d’Eugène, le médecin de campagne idéaliste et attachant voulant sauver le monde, le fougueux comédien d’origine libanaise Charlie Fargialla s’impose en beauté. Toute la troupe est portée par lui dans ce spectacle-hommage bondissant et poignant, qui fait des clins d’œil aux films La Liste de Schindler et Papy fait de la résistance et à la pièce Edmond. Il trouve aussi une résonance dans notre époque où des hommes et des femmes bravent des interdits pour sauver des vies.

PM, Christine Hiquet

Théâtre de la Renaissance

Adresse : 20 boulevard Saint-Martin 75010 Paris 10e
Métro : Strasbourg - Saint-Denis (4/8/9)
Réservation : 01.42.08.18.50
Site web : www.theatredelarenaissance.com

Soyez le premier à rédiger un avis sur Les Crapauds fous !

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Principaux artistes

Constance Carrelet

Au théâtre, on a pu voir Constance Carrelet dans Jeremy James aurait voulu (Comédie des Boulevards) en 2019, Jean-Louis XIV (Théâtre des Béliers parisiens) en 2019 ou encore Silence, on tourne ! (Théâtre Fontaine) en 2018.

Damien Jouillerot

Naissance à Besançon, Doubs le 23 septembre 1985 (34 ans).
Au théâtre, on a pu voir Damien Jouillerot dans Place Dauphine (Guichet-Montparnasse) en 2016 ou encore Le Carton (Palais des Glaces) en 2011.
Au cinéma, Damien Jouillerot a interprété Benoît dans Père fils thérapie ! en 2016, interprété Momo dans Le Quepa sur la Vilni ! en 2013 ou encore interprété Alex dans Fracassés en 2006.

Tadrina Hocking

Au théâtre, on a pu voir Tadrina Hocking dans Chapitre XIII (Théâtre Tristan-Bernard) en 2018, Oh my God ! (Théâtre Tristan-Bernard) en 2017 ou encore Conversations avec ma libido (Théâtre du Gymnase) en 2013.
Au cinéma, Tadrina Hocking a interprété la soeur de Virginie dans Scorpion en 2007 ou encore interprété Brigitte dans Enfin veuve en 2007.

Frédéric Imberty

Au théâtre, on a pu voir Frédéric Imberty dans Plus haut que le ciel (Théâtre Fontaine) en 2020, Fleur de cactus (Théâtre Alexandre Dumas) en 2017 ou encore Le Tour du monde en 80 jours (Le Splendid) en 2012.
Au cinéma, Frédéric Imberty a interprété le patron du café dans La Moustache en 2004.

Valentine Revel-Mouroz

Au théâtre, on a pu voir Valentine Revel-Mouroz dans La Puce à l'oreille (Théâtre Montansier) en 2020, Le Cri de la feuille (Théâtre Lepic) en 2014 ou encore Ça s'en va et ça revient (Théâtre Mélo d'Amélie) en 2011.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

Également à découvrir...