En application des directives gouvernementales, tous les lieux culturels sont fermés jusqu’à nouvel ordre • • •
Mon roi, Affiche

Mon roi

(2 votes et 2 avis)
Ajouter à mes favoris
Drame 2h04

Nationalité : France
Genre : Drame
Réalisateur : Maïwenn
Techniciens : Etienne Comar (Scénariste) , Stephen Warbeck (Compositeur) , Maïwenn (Scénariste)
Durée : 2h04
Date de sortie : 21/10/2015

Galerie

Description

Tony vient d'être admise dans un centre de rééducation sportif après une chute de ski. Lors d'un entretien avec la psychologue de l'établissement, la jeune femme accepte l'idée que sa blessure au genou, qui nécessitera une longue et difficile rééducation, est probablement liée à l'état dans lequel elle se trouve. Tony se remémore alors les dernières années : elle se souvient d'abord de sa rencontre, au cours d'une soirée, avec Georgio, un restaurateur séduisant et impulsif. D'abord conquise par ce personnage hors norme, elle constate peu à peu qu'il peut se montrer aussi égoïste que manipulateur.

Depuis plusieurs années en maturation, ce nouveau long-métrage de Maïwenn (Polisse, 2011, Pardonnez-moi, ) permet à Emmanuelle Bercot, par ailleurs elle-même réalisatrice (La Tête haute, 2014) de remporter le Prix d’interprétation féminine du festival de Cannes 2015. Le long-métrage, d’abord intitulé Rien ne sert de courir, fut renommé Mon roi, titre inspiré par la chanson Toi mon toit d’Elli Medeiros.

2 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par rosca le 4 novembre 2015

Rien à faire, je n'arrive pas à y entrer, dans ce film. Et pourtant, j'aime bien Maïwenn, ce qu'elle fait et ce qu'elle semble être. Et je trouve Vincent Cassel à gifler, c'est-à-dire excellent dans son rôle. Quant à Emmanuelle Bercot, malgré son prix, elle exagère, bien souvent. Je ne sais pas, ce monde de petite triche, d'esbroufe, de jeu, de drogue, de soumission, d'égoïsme, ce n'est pas mon truc. Pour moi, pas très digne, tout ça.

Publié par Hector le 23 octobre 2015

Maiwenn nous sert un film d'une puissance extraordinaire sans doute parce qu'il y a beaucoup de sa propre expérience dans ce long-métrage. Elle y a littéralement mis toute ses tripes. Cassel est parfait en salaud magnifique et on comprend aisément le prix d'interprétation à Cannes pour Emmanuelle Bercot, époustouflante.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !