Fête du cinéma 2022 : 4 € la séance

FNCF

Du dimanche 3 au mercredi 6 juillet 2022 inclus, le tarif des séances est porté à 4 euros dans tous les cinémas participants.

C'est une tradition : le début de l'été voit le retour de la Fête du Cinéma dans les salles obscures. Pour cette année 2022, du dimanche 3 au mercredi 6 juillet inclus, le tarif des séances est porté à 4 euros dans tous les cinémas participants, hors majoration pour les films en 3D, séances spéciales et prestations complémentaires. 

Cet événement, organisé par Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF), permettra au public de visualiser les sorties les plus récentes, telles que le dernier film de Quentin Dupieux Incroyable mais vrai, le musical flamboyant de Baz Luhrmann Elvis, le blockbuster Jurassic World Dominion, la parodie de film de zombies de Michel Hazanavicius Coupez !, ou encore Arthur, malédiction, le film d'horreur dérivé de la saga Arthur et les Minimoys.

Mais la diversité de la programmation des salles parisiennes, notamment dans les cinémas d'art et d'essai, permettra aussi aux spectateurs de découvrir des pépites cinématographiques telles que L'École du bout du monde de Pawo Choyning Dorji (2019), la réédition de La Maman et la Putain de Jean Eustache (1973) ou encore le film d'épouvante Men d'Alex Garland (2022). 

Une aubaine, donc, pour les spectateurs, mais également pour les cinémas dont la fréquentation a été particulièrement basse durant le premier semestre. Retrouvez ici tous les films actuellement programmés à Paris et en Île-de-France, mais également les sorties de la semaine et les très nombreux festivals et cycles.

Bonne(s) séance(s) à tous !

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Le réalisateur britannique Andrew Haigh témoigne une fois encore de son immense talent pour un cinéma de l’intime aussi subtil que poignant.

Mis à jour le 13 février 2024 [Cinémas]

Chaque saison voit naître son nouveau film d'Hong Sangsoo, réalisateur coréen multi récompensé en festivals, qui a plus de soixante ans et ne s'arrête plus de tourner.

Avec cette rêverie surréaliste autour de la figure de Dalí, Quentin Dupieux réalise une fantaisie ludique, dans laquelle Édouard Baer et Jonathan Cohen font des merveilles.

Avec cette adaptation glaçante de l'ouvrage de Martin Amis, présentée à Cannes l'an passé, Jonathan Glazer aborde, à la juste distance, l'horreur de la Destruction des Juifs d'Europe.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.