Information suite à l'annonce du couvre-feu à Paris et en Île-de-France • • •
Scandale, affiche

Scandale

(6 votes et 6 avis)
Ajouter à mes favoris
Drame 1h49

Titre original : Bombshell
Nationalité : Etats-Unis
Genre : Drame
Réalisateur : Jay Roach
Techniciens : Charles Randolph (Scénariste) , Theodore Shapiro (Compositeur) , Mark Ricker (Chef décorateur) , Barry Ackroyd (Directeur artistique)
Durée : 1h49
Date de sortie : 22/01/2020
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2020
Date de mise en salle : 22/01/2020

Galerie : photos & vidéos

Pendant la campagne présidentielle de 2016, Gretchen Carlson, ex-présentatrice star de Fox News, décide de poursuivre le patron de la chaîne, Roger Ailes, pour harcèlement sexuel. Alors que la bataille judiciaire fait rage, Megyn Kelly, une autre journaliste vedette, est impliquée dans une controverse avec le candidat Donald Trump. Elle est fortement critiquée et abandonnée par ses collègues. Pendant ce temps, Kayla Pospisil, une jeune recrue, est déterminée à apparaître à l'antenne. Mais quand Ailes lui demande de « prouver sa loyauté », elle doit choisir son camp, celui d'Ailes ou celui des deux femmes qui l'accusent.

Jay Roach (Austin Powers, Mon beau-père et moi, Dalton Trumbo) s’inspire des réelles accusations de harcèlement sexuel portées sur Roger Ailes, cofondateur de Fox News Channel décédé en 2017, durant l’exercice de ses fonctions. Charlize Theron et Margot Robbie sont nommées aux Oscars pour leurs rôles de Megyn et Kayla.

6 avis sur Scandale

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par Hector le 5 février 2020

Un film beaucoup plus subtil qu'il n'y paraît où chaque personnage y compris le plus secondaire apporte sa pierre au récit du film. La très bonne interprétation d'ensemble des acteurs ne permet cependant pas de relever le film qui manque cruellement de rythme.

Publié par sonia le 30 janvier 2020

On connaît l'histoire et c'est très bien de la porter aussi rapidement à l'écran seulement, la réalisation est franchement planplan, la photo moche...
Jay Roach offre un rôle en or à l'excellente Kayla Pospisil, brillante actrice qui dépasse son physique exceptionnel de Barbie (probablement pas 100% naturel mais pas encore défigurée par l'accumulation d'interventions chirurgicales).
Le casting de quasi-clones surliftées permet aussi de dénoncer la violence de chaque instant faites aux femmes (chirurgie, régime, fitness...) en plus des viols.
Autre aspect intéressant du film, cette absence de sororité qui permet aux violeurs de multiplier les crimes.
Outre la rhétorique perverse du violeur au discours bien rodé par 50 ans d'expérience, il y a cet égo des stars de Fox qui fait que chacune est persuadée d'être LA favorite.
Au fil des générations, femmes fortes et féministes clivantes n'ont pas assuré vis à vis de leurs soeurs !
On pointe souvent la connivence des hommes mais les anciennes qui deviennent maquerelles et entendent bien que les nouvelles y passent aussi sont encore plus révulsantes. Secrétaires, maquilleuses, anciennes stars elles savent toutes, moquent chaque violée et fournissent le grand maître en chair fraîche.

Publié par Mourad le 26 janvier 2020

Effectivement que pouvons-nous constater de l’ambiance à Fox News, voyons la démission récente du seul journaliste conservateur objectif de la chaîne qui refusait de mentir, qui voulait des faits, rien que des faits, qui invitait des vrais experts, des gens qui avaient étudié, qui étaient diplômés du sujet dont ils parlaient, qui avaient vécu et parlaient la langue du pays qu’ils analysaient ; ce journaliste était tellement harcelé sur Fox News, même dans les autres shows ses collègues l'attaquaient personnellement ou attaquaient les universitaires, chercheurs, diplomates, généraux qu’ils invitaient, qu’il a démissionné : Shepard Smith.

Une autre preuve s'il en est besoin, Roger Ailes a foutu le camp avec un chèque de plus de 40 millions de $ ; récompensé pour avoir violé ; Bill O'Reilly la vedette de Fox News, lui aussi dans le même genre avec un chèque de plus de 13 millions de $.

Le film a des lacunes sur la violence du type, elle n’est pas montrée, ce que l’on nous montre, c’est la peur de tous les personnels, le silence, le laisser-faire.

Cette violence s’explique certainement du fait qu’une loi est tombée aux USA, elle imposait l’objectivité de l’infirmation et des médias et de donner un droit de réponse et d’équilibrer les débats ; du coup certains se sont engouffrés après la chute pour ne faire que de l’opinion et aux USA entre opinion, diffamation et fait il n’y a pas de différence, le pouvoir revient à celui qui hurle le plus fort ; ainsi une chaîne telle que Fox News fondé là-dessus ne pouvait qu’organiser la violence sur ses propres employés.

Moi aussi, j’ai largement préféré la mini-série, elle explique mieux le problème.

Publié par Aminata le 26 janvier 2020

La minisérie avec Russell Crowe est largement mieux, elle prend le temps de largement tout expliquer : The Loudest Voice.

C’est donc une histoire vraie sur Roger Ailes le fondateur de Fox News qui était un violeur.

Dans ce film, l’on nous parle uniquement de sa chute, alors que la série a le temps d’installer l’individu de la fondation de Fox News à sa chute. Le film plante assez mal le décor.

Le fait est que ce n’est pas un film sur le féminisme, sur la victimisation des femmes « c’est nous qui avons le plus souffert, etc. », mais sur la stratégie de carrière, sur le confort social ou les gens préfèrent se taire, être témoin, subir, mais l’important est le salaire et les avantages sociaux.

Dans le documentaire : L'Intouchable, Harvey Weinstein – fiche du film sur ce site – ce que nous constatons, les hommes étaient eux aussi victimes de violences au même titre que les femmes, mais tout le monde se taisait par confort social.

Sur tous les lieux de travail ou que cela soit c’est la même chose, nous voyons de la ségrégation, de violence, mais que faisons-nous ?

Toutes ces histoires vraies mettent en exergue le pouvoir et non une violence exclusivement faite aux femmes, elles montrent que la force des bourreaux c'est le silence des autres et que socialement le silence s’achète ; elles nous confrontent à notre lâcheté et nos stratégies de carrière, nos arrivismes.

Pour Roger Ailes tout le monde savait à Fox News, sans aucune exception, de la femme à l’homme, du personnel d’entretien, en passant par le vigile, jusqu’au cadre et tous avaient une excuse : « oui, mais moi j’ai des enfants, j’ai une famille, j’ai des traites et crédits, j’ai un hamster et un chihuahua ».

Et pour quelles raisons Roger Ailes tombent ?

Parce que Rupert Murdoch l’Australien anciennement communiste passé par la nationalité britannique, puis par stratégie de richesse à la nationalité étatsunienne, du fait qu’aux USA l’on ne peut pas être propriétaire de médias si on n’a pas la nationalité, devenu un cador de l’extrême droite, allait perdre beaucoup d’argent en procès, en images, etc.

La preuve, c’est que tous les cadres sont restés, alors qu’ils savaient tous, ils ont même pris la place de Roger Ailes à tour de rôle ; qu’est-ce qui a donc changé à Fox News ?

Certains sont devenus les conseillers de Donald Trump, Roger Ailes en faisait partie.

Publié par Philippe le 26 janvier 2020

Effectivement un peu complexe pour ce qui ne connaissent pas les faits réels auxquels il est fait référence mais ce trio de choc nous fait entrer dans les coulisses d'une grande chaîne américaine et n'est pas inintéressant.
J'ai eu peu de mal à dissocier ces 3 protagonistes au départ tant ces 3 blondes se ressemblent même si elles ne s'assemblent pas...😉

Publié par Caroline le 26 janvier 2020

Scénario un peu complexe pour qui ne maîtrise pas les méandres de la presse et du pouvoir américain....

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !