L'Officiel des spectacles paraîtra de nouveau, en version papier, à compter du mercredi 1er septembre • • •

Casier judiciaire

Comédie dramatique 1h30 Réédition

Titre original : You and Me
Nationalité : Etats-Unis
Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Fritz Lang
Techniciens : Virginia Van Upp (Scénariste) , Kurt Weill (Compositeur) , Norman Krasna (Scenario original)
Durée : 1h30
Date de sortie : 06/03/2019
Année de réalisation : 1938
Année de sortie : 1938
Date de mise en salle : 15/10/1938

Galerie : photos & vidéos

Joe Dennis, qui est passé par la case prison, travaille maintenant dans un grand magasin : son patron, altruiste, croit à la seconde chance et embauche donc régulièrement des repris de justice. Joe tombe sous le charme de sa collègue, Sylvia Sidney. Alors qu'il s'apprête à quitter l'entreprise, Sylvia lui annonce qu'elle est amoureuse de lui. Joe décide de l'épouser très vite. Or, Sylvia n'a pas voulu avouer à George que, elle aussi, elle a un passé judiciaire et qu'elle est toujours sous parole. Elle n'a pas le droit de se marier. Joe, qui sent que Sylvia lui cache quelque chose, devient de plus en plus sombre.

Fritz Lang fut imposé à la réalisation de Casier judiciaire par l’actrice Sylvia Sidney, interprète d’Helen. Le film conclut une trilogie sociale après Furie et J’ai le droit de vivre. Casier judiciaire fut un échec commercial conséquent, et jugé par la critique comme l’un des films les moins importants du cinéaste.

1 avis sur Casier judiciaire

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Avis publié par claude michaux le 14 mars 2019

Ce film de Fritz Lang a mauvaise réputation, et pourtant tout y est. Les sentiments, les émotions. Le tout devient peut-être trop moralisateur vers la fin lorsqu'on nous explique, craie à la main, que le crime ne paie pas. Et pourtant on retrouve le grand Fritz dans sa mise en scène et dans le développement de l'histoire.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !